Corrélation entre la Biodanza, la neurologie, l’immunologie et l’endocrinologie par Claudete Sant’Anna

Corrélation entre la Biodanza, la neurologie, l’immunologie et l’endocrinologie

                                                                                                          par Claudete Sant’Anna

La Biodanza est définie par Rolando Toro comme un "système d'intégration affective, de rénovation organique et de rééducation des fonctions originaires de vie". Les fonctions originaires de vie sont: l'alimentation, le sommeil, la veille, la sexualité, la température corporelle, la lutte et la fugue, etc., qui sont régulées par le Système – Intégrateur – Adaptateur – Limbique - Hypothalamique.
La méthodologie utilisée par la Biodanza est l'induction de vivencias intégrantes, par la musique, le chant, la danse et des situations de rencontre. "Vivencia"  fut défini par Dilthey, philosophe allemand du début du siècle, comme "l'instant vécu".
Ainsi, nous pouvons dire que la Biodanza est une source de Vivencia, agissant directement sur la région limbique – hypothalamique et, spécialement, sur le système nerveux autonome.
En Biodanza, la fonction corticale a une relation avec les mouvements volontaires, comme les signifiés, la conscience et la perception du monde par les organes des sens.
Le Système – Intégrateur – Adaptateur – Limbique - Hypothalamique établit les relations entre le monde externe et les émotions. Ce système a une importance significative due à la présence d'un grand nombre de neurotransmetteurs qui ont une action importante dans tout le système endocrinien.
Chacun de ces neurotransmetteurs développe de nombreuses fonctions de contrôle sur d'autres hormones, régulant en grande partie le système hormonal de l'organisme. Ainsi, le Système – Intégrateur – Adaptateur – Limbique - Hypothalamique développe la fonction d'un véritable pont de communication entre le cerveau et le système endocrinien.
De son côté, le cerveau exerce une fonction de contrôle et de modulation sur l'émission d'hormones hypophysaires qui sont complètement hors du contrôle de notre volonté et de notre conscience.
Certains exercices et mouvements de Biodanza sont plutôt organisés par la vivencia : exercices de caresses, danses d'amour, exercices de régression et de transe. D'autres exercices sont plutôt organisés par la conscience comme les danses d'affirmation de soi, la conscience de soi-même, la marche, l'extension.
Nous ne prétendons pas séparer la vivencia  de la conscience. Nous croyons que la vivencia  apparaît d'abord. Ainsi, une personne qui a une affectivité intégrée a une conscience éthique supérieure.
Il existe des exercices de Biodanza qui stimulent la production d'hormones : exercices de caresses, l’expression érotique, le groupe compact.
Les exercices de contact et caresses produisent une excitation sexuelle avec une activation des hormones sexuelles.
Certains exercices stimulent la présence de testostérone, comme ceux d'opposition et de lutte, de chœur  de masculinité, de danses primitives, de danses Yang. D'autres stimulent la production de folliculine : danses Yin, danses d'expression de la féminité.
On ne mesure pas les variations de quantité de testostérone ou de folliculine produites par certains exercices de la ligne de sexualité, mais on peut décrire avec précision les effets de tels exercices sur la fonction sexuelle : puissance sexuelle, capacité d'être fécondé, changements de réponses aux stimulis sexuels.
Les enfants qui font de la Biodanza croissent en moyenne plus que ceux qui n'en font pas, ce qui peut s'attribuer à une stimulation des hormones de croissance.
Une expérience de Biodanza avec des diabétiques montre que certains exercices ont une profonde influence sur l'équilibre de la glycémie.
Les exercices de Biodanza ont une profonde influence sur la diminution du stress, suggérant un effet sur l'axe hypophyse – surrénales.
Toutes les fonctions nerveuses, endocrines, immunitaires sont tellement imbriquées que ce serait une erreur conceptuelle de les valoriser isolément. Ainsi, par exemple, l'influence de certains exercices de Biodanza sur le système immunitaire peut être réalisée indirectement par la stimulation sympathique – adrénergique.
Les effets de la Biodanza sur ces trois systèmes ont été déduits de leur corrélation avec des fonctions déterminées comme :

la fonction sexuelle (stérilité psychogène)

la régulation de la température

la pression artérielle

certaines maladies psychosomatiques

le stress

La coordination extraordinaire de ces systèmes d'intégration (nerveux, endocrinien et immunitaire) appartient à l'Inconscient Vital décrit par Rolando Toro Araneda. Ce processus de coordination est totalement autonome et n'est pas contrôlé par la conscience.

                                                                                                                                Claudete sant'Anna